LES PATES DE METAUX

Les pâtes de métaux sont apparues au Japon au début des années 90. Il s'agissait alors de pâtes de métaux précieux (argent ou or) à la consistance d'argile et composées de micro-particules de métal mélangées à un liant organique. En 2008, sont apparues des pâtes de métaux non précieux (bronze, cuivre, acier) se présentant sous forme de pâte ou de poudre à hydrater.

Etape 1 : la préparation de la pâte et le modelage

Les pâtes de bronze et de cuivre que j’utilise se présentent sous forme d'une poudre. Il faut donc les hydrater.

Les pâtes d'argent sont quant à elles déjà hydratées.

Le modelage se fait entre autre à l'aide de scalpels ou d'aiguilles, d'emporte-pièces, de gabarits, de textures, de moules ...

C'est à cette étape que ma p'tite fleur apparaît au dos de chaque pièce.

Après avoir laissé la pâte sécher à l'air libre, viennent les pré-finitions : limage, ponçage, perçage, ... afin d'enlever les défauts dûs au modelage et de préparer la mise en place d'éventuels apprêts.

Etape 2 : le séchage et les pré-finitions

Etape 3 : la cuisson en deux temps

La première phase de cuisson a pour but de brûler le liant contenu dans la pâte. Pour cette étape les pièces sont placées sur une grille dans le four.
Dans un second temps, vient la cuisson à haute température (entre 750 et 950 °C) pour laquelle les pièces sont enfouies dans du charbon dans un container en inox.

Etape 4 : les finitions

Après refroidissement, de nombreux outils vont permettre d'obtenir la finition désirée : brossée, polie, satinée, mate ... La pièce de métal va prendre son aspect final, celui que vous avez choisi ! Une petite touche de vernis et elle n'a plus qu'à être montée.

Entretien de vos bijoux          -          Mentions légales          -          Conditions générales de ventes          -          Contact

© 2016-2019 par Caroline Margueritat